Sauter la navigation.

Compte-Rendu disponible

Médecine Mitochondriale

Order Abstracts Book

CONTACT

Les fiches ingrédients de la SFA

A B C E F G H I K L M N O P Q R S T V Y Z

VOIR TOUS LES INGREDIENTS

RECHERCHE ALPHABETIQUE

  •  

    Etat actuel de la recherche scientifique sur les ingrédients de l'Immunité et Santé

    Ingrédients Immunité et Santé :
    Comment Stimuler l’Immunité Générale et L’Immunité Cutanée ?
    La fonction première du système immunitaire est de prémunir l’organisme contre de multiples atteintes et intrusions d’agents pathogènes. Sans l’intervention de ce dernier, ou s’il est rendu inefficace (cas d’immunodéficience), les infections conduisent immanquablement à la mort. Au-delà de l’approche de l’immunité sous l’angle de la défense contre les pathogènes externes, il convient toutefois d’en posséder une vision plus large et plus complète. Certes, l’immunité doit avant tout faire la différence entre le « soi » et le « non soi ». Sans nul doute, elle doit être en mesure d’apporter une réponse appropriée à une agression extérieure. Cependant, le système immunitaire renvoie à un réseau de communication intercellulaire. Il ne doit pas être considéré comme totalement autonome. Au contraire, il communique avec les autres systèmes de régulation de l’organisme et reflète l’état physiopathologique de l’organisme.

    L’immunité 
    1. L’immunité est garante d’un certain nombre d’équilibres 
    2. L’immunité s’appuie sur une communication complexe entre les cellules
     
    Les cellules de l’immunité 
    1. Macrophages 
    2. Cellules NK (natural killer) 
    3. Lymphocytes T 
    4. Lymphocytes B
    5. Cellules dendritiques
     
    Immunité innée, immunité adaptative 
    1. L’immunité innée 
    2. L’immunité adaptative 
    3. La relation antigène/anticorps
     
    Immunité humorale et immunité cellulaire 
    1. La balance Th1/Th2 
    3. Glucanes et orientation de la voie Th1/Th2
    Immunité générale et immunité cutanée 
    1. L’usage de la voie topique pour soigner des affections spécifiquement cutanées 
    2. L’immunité cutanée s’appuie sur un réseau de cellules résidentes capables de migrer
    à partir de l’épiderme et du derme, vers le système lymphatique 
    3. La peau et l’hypersensitivité retardée
    4. Applications de l’immunocompétence de la peau
     
    Espèces réactives de l’oxygène, Stress Oxydant et Immunité 
    1. Oxydation des lipides

    2. Altération des acides nucléiques 
    3. Oxydation des protéines
    4. Le stress oxydatif cause des phénomènes inflammatoires ou les aggrave 
    5. Immunité et statut redox 
    6. Balance Th1/Th2 et stress oxydant

    Antioxydants : quels renforcements tangibles de l’immunité ont-ils été obtenus ?

    1. L’hypothèse du renforcement de l’immunité par l’usage d’antioxydants
    2. Peau, diététique et discipline de vie

    Dérèglements du système immunitaire
    1. Le système « neuro-immunitaire cutané »
    2. Les effets des rayons ultra-violets sur la peau
    3. Allergies
    4. Maladies auto-immunes
    Conférence SFA Immunité & Santé 2006 Copyright © SFA 2006
    Que faut-il entendre par stimulation des défenses naturelles ?

    1. L’immunité est inscrite dans un échange permanent entre le milieu intérieur et le
    milieu extérieur
    2. Maintenir les équilibres fondamentaux
    3. Les défenses immunitaires sont influencées par l’état nutritionnel et sont
    diminuées par d’éventuelles carences
    4. Les systèmes de signalisation de l’immunité peuvent être perturbés par des espèces
    réactives de l’oxygène

    5. Les molécules oxydantes générées par les processus inflammatoires augmentent
    la libération de cytokines (IL-1, IL-8, TNFα, etc.) aggravant potentiellement
    en retour le stress oxydant : un cercle vicieux

    6. Prévenir la perte d’efficacité du système immunitaire consécutive au vieillissement

    7. Paramètres d’évaluation de la stimulation de l’immunité 
    L’usage combiné des antioxydants et autres ingrédients destinés à stimuler l’immunité
    1. Contexte clinique
    2. Les compléments alimentaires destinés à améliorer la santé de la peau

    Bibliographie sur l'usage d'ingrédients combinés

    Bibliographie générale

     

  • Etat actuel des recherches scientifiques sur l'Andropause

    Qu’est-ce que l’andropause ou DALA ?
    Il existe une diminution des hormones mâles chez certains hommes âgés de plus de 50 ans. Cet hypogonadisme (diminution de l’activité des testicules) est associé à une série de symptômes liés au vieillissement masculin, psychologiques, physiques et sexuels tels que manque d’énergie mentale et physique, diminution des fonctions intellectuelles et musculaires, irritabilité, nervosité, dépression, difficultés de concentration, diminution du contenu en calcium des os aboutissant à l’ostéoporose, obésité abdominale, développement des seins et diminution de la pilosité corporelle, diminution du désir et troubles de l’érection, troubles urinaires découlant de l’hypertrophie de la prostate (BPH).

     

      
    Ingrédients andropause 
    Conclusion 
    Références 

     

     

  • Etat actuel de la recherche scientifique sur les Ingrédients Anti-stress et Bien être

    Bref historique du stress et définitions
    Agitation, énervement, nœuds dans l’estomac, cœur qui accélère, bouffées de chaleur ou frissons, respiration rapide, bégaiement : voilà le stress qui s’empare de vous ! Contrairement à ce que certains discours actuels laissent penser, le stress n’est pas une maladie de l’homme moderne, mais un mécanisme de défense face à un agresseur présent chez tous les êtres vivants et permettant une réponse physiologique stréréotypée afin d’assurer adaptation et survie.
    Le mot stress vient du latin stringere qui signifie serrer, tendre ou étreindre : ce terme a donné le mot français détresse, repris en anglais sous la forme de distress pour aboutir au mot stress. La signification littérale du mot stress est donc pression, contrainte ou encore agression et le mot désigne aussi bien l’action de l’agent stresseur que la réaction de l’organisme.

    Introduction
    Bref historique du stress et définitions
    Les trois composantes du stress 
    Comment le corps réagit-il au stress ?
    Physiologie du stress : rôle des systèmes neuro-hormonaux
    Rôle de l’angiotensine
    Rôle de la sérotonine
     
    Stress et nutrition
    Différence entre bon et mauvais stress 
    Symptômes et pathologies induits par le stress
    Stress et inflammation
    Stress, système nerveux et mémoire 
    Stress et prise de poids 
    Stress et vieillissement prématuré
     
    Traitements médicamenteux du stress et des états anxieux 
    Anti-dépresseurs 
    Impact sociologique et économique du stress

    Références

  • ETAT ACTUEL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE SUR LES INGREDIENTS ANTIOXYDANTS

              

    Anti-âge et Antioxydants
          
    Vieillissement cutané & Antioxydants 

    La peau est constituée de couches superposées : l'épiderme, le derme et l’hypoderme.
    L'épiderme ou couche superficielle recouvre le derme et reproduit la surface de la peau avec ses saillies, ses dépressions et ses orifices. Il est principalement constitué de kératinocytes qui le structurent. C'est à la jonction derme-épiderme que se trouvent les mélanocytes (élaboration de la mélanine).
    Le derme est la couche essentielle de la peau. Il lui confère sa résistance et son élasticité car la résistance de la peau à l'étirement est considérable. On trouve dans le derme des protéines telles que le collagène qui assure soutien, extensibilité et résistance, les fibres d’élastine qui permettent l’élasticité de la peau saine, des polysaccharides pour son hydratation et des cellules, les fibroblastes, véritables usines de production des différents constituants du tissu conjonctif. Le derme repose sur l'hypoderme qui assure la jonction avec les structures anatomiques sous-cutanées. L’hypoderme est un tissu de réserve adipocytaire.
    La couleur de la peau est due à la répartition en surface de quatre pigments : la mélanine brune, le carotène jaune à orange, l'oxyhémoglobine rouge et la carboxyhémoglobine pourpre. Des facteurs nutritionnels, d'environnement (soleil) et génétiques influencent l’accumulation de ces pigments en certains endroits de la peau. 
    I. Définitions
    1. Présentation de la peau

    2. Effets du vieillissement sur la peau
    a. Action des rayons UV

    b. Signes du vieillissement cutané

    c. Origine du vieillissement cutané

    d. Relation entre le vieillissement et l’activité de la collagénase et de l’élastase

     

    II. Influence des différences hormonales hommes/femmes  

     

    III. Quels moyens pour prévenir / retarder le vieillissement cutané ?

    1. Cosmétique locale

    a. Effet escompté
    b. Paramètres pour démontrer l’efficacité d’une crème
    c. Limites de la cosmétique locale
    2. Cosmétique orale

    a. Effet escompté

    b. Paramètres pour démontrer l’efficacité d’un complément oral

     c. Limites de la cosmétique orale

    3. Rôle des antioxydants dans les cosmétiques
    a. Principaux antioxydants utilisés

    b. Mécanismes d’action dans la lutte contre le vieillissement cutané et nouvelles molécules actives [32]
    4. Différences entre cosmétique orale et locale

     

    IV. Relation pigmentation et protection peau

     

    Références

  • Nutrition & Beauté
    Rôle des aliments et des compléments alimentaires dans la beauté de la peau
    Introduction

    D’une manière croissante, le bien-être et la beauté sont associés à l’observance d’une bonne discipline de vie, dont une alimentation équilibrée est une composante indéniable. De plus le marché de la « lutte contre l’âge » est d’une importance considérable. L’expression « beauté de l’intérieur » est devenue un leitmotiv sociologique et publicitaire. Nombreux sont les consommateurs qui attendent de leur alimentation qu’elle présente un certain nombre de vertus. Précisément, des aliments très particuliers – les aliments fonctionnels – ou, le cas échéant, des compléments alimentaires s’efforcent de répondre à de telles aspirations. Au-delà des revendications très générales de contribution à une meilleure santé, au bien-être corporel et mental, il appartient au consommateur de connaître ......

A B C E F G H I K L M N O P Q R S T V Y Z