Sauter la navigation.

CONTACT

Ingrédients

  • La chitine, extraite de la carapace des crustacés (crabes, homards, crevettes,...), est composée de plusieurs unités de N-acétyl-D-glucosamine et utilisée dans divers domaines (chimie, biotechnologie, medecine, industrie alimentaire…). Par désacétylation, on obtient le chitosan. Grâce à sa charge positive, il piège les graisses dans l’intestin et forme un gel indigestible qui sera éliminé par les voies naturelles, permettant aux graisses saturées de transiter par le système digestif sans être absorbées par l'organisme. Ce produit est biodégradable, bactériologique, antifongique et semble possèder une activité antitumorale. De plus, par son action sur la cholestérolémie, le chitosan a des applications dans le traitement...

  • Le chrome (Cr) est un minéral rare dans l’alimentation (foie, jaune d’œuf, levures, épices) et faiblement absorbé. L’apport nutritionnel conseillé est rarement respecté. La supplémentation en chrome a montré des bénéfices pour la santé animale et humaine. Dans les compléments alimentaires, il est utilisé sous forme de chlorure ou de picolinate de chrome, mieux absorbé (chrome trivalent Cr3+).

    Action sur la glycémie et le diabète de type II
    Cet oligoélément est impliqué dans le métabolisme des glucides. Il améliore la sensibilité des cellules à l’insuline, ce qui favorise le passage...

  • Les citroflavonoïdes sont des polyphénols de la famille des flavonoïdes que l’on trouve spécifiquement dans l'écorce des agrumes (orange, citron, pamplemousse, mandarine, orange amère). Ce sont des pigments neutralisant les radicaux libres [1]. Ils sont antioxydants et améliorent l'absorption de la vitamine C. Les bioflavonoïdes de citrus sont riches en rutine, hespéridine, éryodyctol et naringénine. Une flavone attire spécialement l’attention des chercheurs : la nobilétine aux propriétés anti-inflammatoires et antitumorales.
    Prévention du cancer de la peau
    On a testé in vitro les propriétés antitumorales de flavones issues de la peau d’agrumes. 13 de ces flavones ont montré un effet inhibiteur sur la promotion de tumeur de la peau in vivo, chez la souris lors d’un test de cancérogenèse [2].
    Il a été suggéré que les citroflavonoïdes pourraient prévenir le développement de certains...

  • Les citroflavonoïdes sont des polyphénols de la famille des flavonoïdes que l’on trouve spécifiquement dans l'écorce des agrumes (orange, citron, pamplemousse, mandarine, orange amère). Ce sont des pigments neutralisant les radicaux libres [1]. Ils sont antioxydants et améliorent l'absorption de la vitamine C. Les bioflavonoïdes de citrus sont riches en...

  • Citrus aurantium L est un arbre fruitier de la famille des Rutacées. Selon sa variété, il produit des oranges amères (var. amara) ou douces (var. dulcis). Il est originaire de l’Asie du Sud-Est et fut cultivé en Sicile dès 1002 et en Arabie au IXème siècle. Son zeste est prélevé pour faire de l’huile utilisée en parfumerie mais aussi en médecine. Les fleurs donnent l’eau de fleur d’oranger qui parfume la pâtisserie. La pectine de sa pulpe a démontré des propriétés anticancéreuses chez l’animal.
    Constituants
    On extrait de l’huile de la pelure des oranges. Celle-ci contient des composés volatils dont les trois gluscosides principaux sont l’hespéridine, l’isohespéridine et un composé amer amorphe, l’aurantiamarine. Elle renferme aussi une...

  • Le coenzyme Q10 est un cofacteur enzymatique. C’est un lipide. On le trouve dans toutes les cellules de l'organisme où il joue un rôle vital pour le métabolisme et la protection des cellules. C’est un nutriment qui joue un rôle crucial dans la génération d’énergie cellulaire et la capture des radicaux libres dans l’organisme [1]. Deux scientifiques ont découvert le coenzyme Q10 en même temps. Le premier, Festenstein (en 1955), lui donne le nom d’ubiquinone qui vient de «ubiquitous quinone» puisque cette substance étant présente dans toutes les cellules tandis que Crane (en 1957) choisit celui de coenzyme Q10, lié à son activité coenzymatique dans la mitochondrie. Les termes ubiquinone ou coenzyme Q se réfèrent à la forme chimique oxydée, tandis que les termes ubiquinol ou coenzyme...

  • Le coenzyme Q10 (CoQ10) est un cofacteur enzymatique. C’est un lipide. On le trouve dans toutes les cellules de l'organisme où il joue un rôle vital pour le métabolisme et la protection des cellules.C’est un nutriment qui joue un rôle crucial dans la génération d’énergie cellulaire et la capture des radicaux libres dans l’organisme [1]. Deux scientifiques ont découvert le coenzyme Q10 en même temps. Le premier, Festenstein (en 1955), lui donne le nom d’ubiquinone qui vient de «ubiquitous quinone» puisque cette substance étant présente dans...

  • Coleus forskohlii est une plante originaire de l'Inde, de la famille des Labiées, à grandes feuilles dentées à dominante rouge pourpre, à nervure centrale fortement marquée à marge irrégulièrement teintée de vert acide et à inflorescence en épi bleu.
    Des études sont en cours sur l’activité d’un de ses composés, un diterpénoïde, le coléonol ou forskoline, contenu dans les racines, qui aurait des propriétés cardiotoniques. Il pourrait être utilisé dans les compléments alimentaires à visée « minceur » par son action sur le métabolisme des sucres et des graisses. [1]

    Action sur la glycémie, le diabète et sur le métabolisme des lipides
    Le coléonol contribue à la régulation du taux de glucose sanguin
    .
    Il stimule la libération d’insuline et de glucagon des îlots de Langerhans à la fois in vitro et in vivo. Des rats diabétiques nourris avec cette molécule ont vu leur glycémie augmenter de 36,5% par rapport aux...

  • Les composés flavonoïdes piégeant les radicaux libres. Leurs motifs phénoliques sont susceptibles d’interagir de manière complexe avec la mélanogénèse, voire même en exerçant une action.....

  • La β-cryptoxanthine est un caroténoïde beaucoup moins représenté que le β-carotène ou le lycopène mais qui possède les mêmes propriétés antioxydantes que les autres membres de sa famille. A ce titre, il peut aussi prévenir les effets du vieillissement sur les cellules de l’œil en piégeant les radicaux libres et en évitant les dommages qu’ils causent aux cellules.
    Il est à noter toutefois que la cryptoxanthine n’est pas du tout présente dans les cellules du cristallin [1].
     
    Action protectrice contre les maladies de l’œil liées à l’âge
    Cataracte

     
    Une étude espagnole menée sur des personnes âgées de plus de 61 ans a montré qu’un taux sanguin élevé de β-cryptoxanthine apparaît comme une variable protectrice. Chez les patients présentant une cataracte, on observe un...

  • Propriétés physico-chimiques et métabolisme du cuivre
    Le cuivre est un oligo-élément, donc présent en très faible quantité dans notre corps. Il est indispensable à la synthèse des protéines et des globules rouges et au métabolisme oxydatif. C'est l'allié du zinc et du fer dont il facilite l'assimilation et avec lequel il agit sur la formation de l'hémoglobine. Le sélénium et le molybdène empêchent l'absorption du cuivre.
    60 à 125 mg de cuivre chez l'adulte sont stockés dans le foie, les muscles du squelette et le cerveau.
    Le cuivre existe sous deux formes Cu+ et Cu2+, majoritaire et seul actif sur la régénération des...

  • Le cuivre est un oligo-élément, donc présent en très faible quantité dans notre corps. Il est indispensable à la synthèse des protéines et des globules rouges et au métabolisme oxydatif.
    C'est l'allié du zinc et du fer dont il facilite l'assimilation et avec lequel il agit sur la formation de l'hémoglobine. Le sélénium et le molybdène empêchent l'absorption du cuivre.
    60 à 125 mg de cuivre chez l'adulte sont stockés dans le foie, les muscles du squelette et le cerveau.
    Le cuivre existe sous deux formes Cu+ et Cu2+, majoritaire et seul actif sur la...

  • Le cuivre est un oligo-élément, donc présent en très faible quantité dans notre corps. Il est indispensable à la synthèse des protéines et des globules rouges et au métabolisme oxydatif. C'est l'allié du zinc et du fer dont il facilite l'assimilation et avec lequel il agit sur la formation de l'hémoglobine. Le sélénium et le molybdène empêchent l'absorption du...

  • La plante Cucurma longa possède un rhizome connu pour ses propriétés médicinales depuis des siècles. Il est mentionné dans le De materia medica de Dioscoride. Le curcuma est encore désigné sous le nom de safran des Indes. Des extraits de rhizome réduits en poudre servent souvent d’ersatz de poudre de safran.
    Les effets du curcuma sur la santé s’expliquent très largement par la teneur de cette plante en antioxydants polyphénoliques...
  • La curcumine est l’un des composants du rhizome d’une plante herbacée tropicale, le curcuma, (Curcuma longa L.) appartenant à la famille des Zingibéracées, que l’on cultive en Asie du Sud Est, en Inde particulièrement. On extrait du rhizome de la plante la poudre de curcuma de couleur jaune. Elle est utilisée comme épice, pour renforcer la saveur des aliments et les conserver. Elle a une saveur poivrée et amère. Elle est souvent utilisée pour remplacer le safran et donne sa couleur jaune au curry.
    Propriétés médicinales de la curcumine
    Le curcuma contient plus d’une douzaine de composés phénoliques appelés curcuminoïdes, dont le principal est la curcumine (50 à 60%), qui produisent différents effets bénéfiques pour la santé. Puissant antioxydant, la curcumine se révèle être un bon agent...