Sauter la navigation.

SFA Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!

Compte-Rendu disponible

Médecine Mitochondriale

Order Abstracts Book

CONTACT

L'importance d'une carence en Vitamine D dans l'Insuffisance Rénale Chronique sera débattue lors de la conférence du 19 mai 2011

Vitamine D & Aspects Cliniques en 2011

 

Etat des Lieux, Aspects Cliniques & Stratégies de Supplémentation de la Population Française

 

 

Vitamine D et Insuffisance Rénale Chronique

Quelles Stratégies Adopter pour Supplémenter la Population Française?

 

Jeudi 19 mai 2011, Paris - France

 

Au nom du comité scientifique «Vitamine D en 2011», nous avons le plaisir de vous annoncer l’organisation de la prochaine conférence «Vitamine D: Etat des Lieux, Aspects Cliniques & Stratégies de Supplémentation de la Population Française». Cette conférence aura lieu le jeudi 19 mai à Paris.

 

La vitamine D régule plus de 800 gènes. Sa carence, liée à une baisse de la 25[OH]D, est en général fréquente chez le sujet âgé et plus particulièrement chez l’insuffisant rénal chronique (IRC). Cette carence s’accompagne de nombreuses pathologies telles que les chutes et les fractures, le diabète, certains cancers, certaines pathologies auto-immunes, la dépression et une surmortalité. A ce jour nous ne savons pas s’il existe un lien de cause à effet.

 

La spécificité de l’IRC est l’association à un défaut de production rénale de 1,25[OH]2 D, forme circulante active de la vitamine D, avec développement d’une hyperparathyroïdie secondaire.

Bien qu’il existe une production extrarénale de 1,25(OH)2 D justifiant une supplémentation en vitamine D native, les dialysés n’ont pas bénéficié de recommandations pour évaluer l’état vitaminique D et corriger une carence. Ces recommandations ont enfin été proposées en 2009 (parution des KDIGO).

 

Vos patients IRC sont spécifiques:

  • Le sterogyl® et Dedrogyl® ont des profils différents dont il faut tenir compte.
  • Comme l’ont montré Marie Courbebaisse et coll. la supplémentation en vitamine D native proposée dans l’étude princeps de Hollick est probablement insuffisante (Hollick MF. N Engl J Med 2007;357;3:266-81)

 

Nous profitons de cette conférence pour discuter :

·         des spécificités des perturbations du métabolisme de la vitamine D au cours de l’IRC

·         des avantages et des risques toxiques potentiels ainsi que des cibles thérapeutiques de la supplémentation en vitamine D

·         de la pharmacologie des différentes formes médicamenteuses de vitamine D (le Dedrgyl est il équivalent au Stérogyl?) et des schémas thérapeutiques de supplémentation (calcifédiol (25[OH]D3 ) ou colécalciférol?).

·         des recommandations concernant l’utilisation des dérivés actifs 1-alpha-hydroxylés de la vitamine D.

 

En l’absence d’étude d’intervention prospective contrôlée, l’intérêt de la prévention de la carence en vitamine D sera débattu:

·         prévention de l’hyperparathyroïdie secondaire?

·         prévention cardiovasculaire?

·         prévention osseuse?

·         prévention immunologique?

·         prévention diabétologique?

·         prévention oncologique?

·         prévention musculaire?

 

Dans l'attente de vous rencontrer le 19 mai à Paris, vous pouvez visualiser le programme global de la conférence en cliquant ici.

 

L’Equipe SFA

www.sfa-site.com