Sauter la navigation.

Compte-Rendu disponible

Médecine Mitochondriale

Order Abstracts Book

CONTACT

Les Innovations Solaires vues par le Dr Marvin Edeas et le Dr Olivier Sorg

Date

28/09/2012

Dans le cadre de la 5ème Réunion de la Société Française des Antioxydants: « Solaires et Vieillissement Cutané : Dernières Avancées Scientifiques et Innovations », qui aura lieu le 15 novembre prochain, le Dr Marvin Edeas, Président de la Société Française des Antioxydants, Paris et le Dr Olivier Sorg, Service de Dermato-Toxicologie, Université de Genève, Suisse ont accepté de répondre à quelques questions.

-

L’objectif de cette journée est de mettre en avant les innovations dans le domaine des Solaires et du Vieillissement Cutané. L’innovation représente la clé du succès de demain pour les industriels et les chercheurs du secteur.
-

Afin de proposer des solutions aux chercheurs et industriels, le comité scientifique invite divers spécialistes dans le domaine des solaires et du vieillissement cutané, qui aideront les industriels à imaginer, concevoir et «designer» les produits de demain, à différents niveaux.
-

Quelles fonctionnalités liées aux ingrédients qui entrent dans la composition des produits solaires recherche-t-on?

Dr Marvin Edeas: Les produits solaires ont fortement changé depuis les dix dernières années. Aujourd’hui, il est nécessaire d’apporter autre chose qu’une simple protection solaire mais une protection intrinsèque contre le vieillissement cutané lié aux effets néfastes du soleil.

On peut parler en particulier des ingrédients agissant sur la mitochondrie ou des activateurs des facteurs de transcription Nrf, qui augmentent la production et l’expression des enzymes antioxydantes.

Ces différentes stratégies qui consistent à augmenter les défenses antioxydantes en agissant sur les mitochondries d’une part et à augmenter les antioxydants d’autre part doivent également être associées à d’autres stratégies comme:
1) la chélation du fer qui augmente avec le solaire
2) la diminution de la glycation des collagénases et élastases impliquées dans le vieillissement cutané

L’avenir consiste donc à entreprendre une voie complexe mais globale pour lutter contre le vieillissement cutané. Il ne faut rester sur une utilisation d’un écran solaire simple, mais il faut l’associer à d’autres actions qui permettent de renforcer le métabolisme cutané.
On pense en particulier à des voies prometteuses telles sur les cellules souches, les mitochondries, les facteurs de transcription Nrf, la diminution de la glycation...

Dr Olivier Sorg : Les producteurs de crèmes solaires cherchent à mettre en avant d'autres actions que celles des filtres. Les ingrédients que l'on peut ajouter aux filtres sont ceux qui s'opposent aux effets délétères de l'exposition au soleil.
On peut dire que les antioxydants peuvent jouer un rôle de prévention des effets des UV, car malgré les filtres, la peau reçoit toujours des UV, ce d'autant plus que les gens n'en mettent généralement pas assez et que l'usage des antisolaires les incite à prolonger leur exposition au soleil (ce qui n'est précisément pas judicieux).
-

Est-ce une voie d'avenir pour dynamiser les solaires, plus difficile à renouveler comparé à d'autres secteurs de la beauté ?
Dr Marvin Edeas: Les laboratoires proposent régulièrement de nouvelles innovations en choisissant des cibles cellulaires ou moléculaires. Les études de cosmétogénomique ou l’activation des facteurs Nrf avancement rapidement.
-

A l'avenir, quels autres ingrédients pourrait-on voir arriver aux côtés des filtres ?

Dr Marvin Edeas: On pense à tous les ingrédients qui agissent sur l’augmentation de la biogénèse des mitochondries, sur l’augmentation des défenses antioxydantes globales, sur l’inhibition de la glycation ou bien encore sur l’activation des cellules.
On utilisera en général des polyphénols, et en particulier les polyphénols de thé vert.
D’autres ingrédients seront présentés lors de la conférence “Solaires 2012”.

Dr Olivier Sorg : Dans cet ordre d'idée on peut penser aux ingrédients anti-âge, vu que les UV accélèrent le vieillissement cutané.
Finalement il faut rappeler que l'exposition au soleil dessèche la peau et qu'il est souhaitable que les crèmes solaires soient également hydratantes. Elles le sont presque toujours naturellement, mais on peut mettre en avant cet élément car c'est important, surtout si on a étudié la galénique du produit dans ce sens.

 -

Ces sujets seront abordés en détail lors de la réunion, « Solaires et Vieillissement Cutané : Dernières Avancées Scientifiques et Innovations », pour laquelle vous trouverez le programme ici ou en visitant www.sfa-site.com